DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le coeur d'Istanbul frappé par un attentat-suicide

Vous lisez:

Le coeur d'Istanbul frappé par un attentat-suicide

Taille du texte Aa Aa

Une explosion a semé la panique ce dimanche matin dans la plus grande métropole de Turquie.

Une trentaine de personnes ont été blessées : 15 policiers et 17 civils. Le kamikaze est mort en se faisant exploser. D’autres charges explosives ont été retrouvées sur lui, a précisé le gouverneur d’Istanbul.

La déflagration s’est produite sur l’esplanade de la place de Taksim, centre névralgique d’Istanbul. Il est fréquenté par des dizaines de milliers de personnes chaque jour.

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu’il ne tolèrerait pas “ceux qui ont l’intention de créer des conflits dans ce pays et qui menacent la paix la sécurité et le développement en Turquie. Ce type d’attaques n’arrêtera pas la Turquie d’atteindre son objectif de paix, de fraternité et de développement”.

Les soupçons se sont portés sur les rebelles kurdes du PKK, le parti des travailleurs du Kurdistan. C’est ce dimanche que prenait fin en principe le cessez-le-feu unilatéral décrété par la rébellion.

La semaine dernière, le chef militaire du PKK a affirmé à un journal turc que son mouvement épargnerait les civils et poursuivrait sa trêve unilatérale si Ankara acceptait le dialogue.

Avec AFP