DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Colis piégés : une étudiante arrêtée au Yémen

Vous lisez:

Colis piégés : une étudiante arrêtée au Yémen

Taille du texte Aa Aa

Une femme suspectée d‘être liée aux colis piégés découverts vendredi dans deux avions cargo, a été arrêtée hier soir au Yémen, avec sa mère. Cette étudiante en médecine aurait été identifiée par son numéro de portable qui figurait sur les bordereaux des paquets.

Tous les regards se tournent désormais vers Al-Qaïda dans la péninsule arabique. Sous la pression des Etats-Unis, le président yémenite Ali Abdullah Saleh promet de leur mener une lutte acharnée, avec une mise en garde toutefois : “Nous ne permettrons à personne de s’ingérer dans nos affaires et de combattre Al-Qaïda au Yémen. Nous les combattrons par nos propres moyens avec notre équipement”.

Les deux paquets dissimulés dans des imprimantes étaient destinés à des synagogues de Chicago. Pour le Premier ministre britannique, l’engin retrouvé dans un avion cargo d’UPS à l’aéroport d’East Midlands contenait bien du matériel explosif et était opérationnel. Même chose pour celui repéré dans un entrepôt de FedEx à Dubaï.

“Nous pensons que l’engin devait exploser dans l’avion, nous ne pouvons pas être sûrs du moment où cela devait se produire”, a déclaré David Cameron.

26 autres colis suspects auraient été saisis au Yémen et des employés de compagnies de transports interpellés. Plusieurs pays comme la France ont suspendu leurs liaisons aériennes de fret depuis le Yémen. Les Etats-Unis sont convaincus qu’il s’agissait là d’un coup d’essai de l’organisation terroriste.