DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Colis piégés à Athènes: la piste anarchiste est privilégiée

Vous lisez:

Colis piégés à Athènes: la piste anarchiste est privilégiée

Taille du texte Aa Aa

Deux hommes et deux femmes ont été arrêtés par la police grecque lundi après l’explosion d’un colis piégé à Athènes. La déflagration, de faible puissance, a blessé légèrement une employée d’une entreprise de messagerie. Trois autres colis ont été découverts, dont l’un était curieusement adressé au président français Nicolas Sarkozy.
Des artificiers de la police, alertés par le personnel d’une autre société de messagerie d’Athènes, ont réussi à neutraliser l’un des paquets suspects. Il était destiné à l’ambassade des Pays-Bas en Grèce, alors que celui qui a sauté devait parvenir à l’ambassade du Mexique.

Dans le quartier du centre de la capitale grecque où a eu lieu l’explosion, les policiers ont mis la main sur deux suspects, dont l’un était armé d’un pistolet, et l’autre transportait un colis. L’un d’entre eux était recherché depuis des mois pour son appartenance à un groupe anarchiste qui a signé plusieurs attentats depuis 2008.