DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Festival de Rome: la jeunesse iranienne et un chapitre honteux de l'histoire britannique

Vous lisez:

Festival de Rome: la jeunesse iranienne et un chapitre honteux de l'histoire britannique

Taille du texte Aa Aa

Avoir 20 ans aujourd’hui en Iran, c’est le propos de “Dog Sweat”, premier film de l’Irano-Américain Hossein Keshavarz présenté au festival de Rome.

“Dog Sweat” suit la vie de six jeunes qui ne supportent pas la rigidité de la société iranienne ultra conservatrice et religieuse.

Le film a été tourné dans la clandestinité à Téhéran
avant l‘élection présidentielle de 2009 et les affrontements qui s’en sont suivis.

Bon sang ne saurait mentir. Jim Loach suit les traces de son illustre père. Son premier film a été présenté en avant première au Festival international du film de Rome.

“Oranges and sunshine”, c’est son nom, raconte un chapitre honteux de l’histoire de la Grande-Bretagne.

Entre 1920 et 1970, 130.000 orphelins ont été envoyés dans différents pays du Commolwealth, notamment en Australie, pour officiellement commencer une nouvelle vie. En fait ces enfants ont vécu des années d’enfer. En guise d’éducation, ils travaillaient comme des forçats voire subissaient des violences sexuelles.

Le film retrace l’histoire de Margaret Humphreys, championne infatigable de la cause de ces petits émigrés.