DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Douleur, chagrin, colère et incompréhension des chrétiens d'Irak

Vous lisez:

Douleur, chagrin, colère et incompréhension des chrétiens d'Irak

Taille du texte Aa Aa

Les funérailles du prêtre tué dans l’attaque sanglante d’une cathédrale dimanche à Bagdad, ont suscité beaucoup d‘émotions. Le frère du prêtre, brandissant une photo et pleurant, criait “c’est un innocent” pendant la procession funèbre.

Depuis 2003, des dizaines de milliers de chrétiens ont dû fuir l’Irak.

Selon ce défenseur des droits de l’homme:
“Les chrétiens comme d’autres minorités ont souffert à cause des déplacements de population, des meurtres. Ils sont harcelés par les groupes terroristes et des groupes soutenus par les pays voisins qui n’ont que des objectifs politiques.”

Hier, le patriarche chaldéen de Bagdad s’est rendu sur les lieux de l’attaque qui a été revendiquée par Al-Qaïda. Il a appelé à protéger la communauté chrétienne.

Dimanche, la prise d’otage a duré plusieurs heures et s’est soldée par un bain de sang après l’assaut des forces de sécurité irakiennes.

52 personnes ont été tuées, 67 blessées. Tous les membres du commando ont péri.

Les obsèques des fidèles doivent avoir lieu cet après-midi.

En attendant, les autorités ont renforcé la sécurité dans les quartiers chrétiens et autour des églises à Mossoul, Kirkouk et Bagdad.