DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le PKK affirme être étranger à l'attentat-suicide d'hier à Istanbul

Vous lisez:

Le PKK affirme être étranger à l'attentat-suicide d'hier à Istanbul

Taille du texte Aa Aa

Le mouvement séparatiste du Kurdistan a même déclaré avoir l’intention de prolonger sa trêve jusqu’aux élections législatives de 2011.

Plus tôt pourtant, les autorités turques avaient dit être quasi-sûres que l’attaque portait la signature du PKK.

Réaction du ministre turc des Affaires européennes :
“La Turquie est déterminée à se battre contre le terrorisme, mais la Turquie est aussi déterminée à favoriser les droits individuels de nos citoyens. Nous pensons que la démocratie et la sécurité doivent se trouver sur un pied d‘égalité”.

L’attaque, qui visait les forces de l’ordre en faction sur la place Taksim à Istanbul, a fait trente-deux blessés, dont quinze policiers.

Elle pourrait être l’oeuvre d’une faction dissidente du PKK, comme cela a déjà été le cas par le passé. Mais la piste Al Quaïda a, elle, été écartée.

Christophe Midol-Monnet, envoyé à Istanbul :
“L’attention reste vive ici après l’attentat de dimanche. Même si tous les regards se tournent vers le PKK, l’organisation séparatiste kurde a dénoncé l’attentat dans un communiqué, offrant même de prolonger la trêve jusqu’aux élections prévue l‘été prochain”.