DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un dérapage verbal de plus pour Silvio Berlusconi

Vous lisez:

Un dérapage verbal de plus pour Silvio Berlusconi

Taille du texte Aa Aa

Alors qu’il inaugurait le salon de la moto dans une banlieue de Milan, le chef du gouvernement italien, en prise avec un nouveau scandale sexuel, a répliqué par des propos pour le moins homophobes.

“S’il m’arrive de temps en temps de regarder les belles femmes”, a-t-il dit, “et bien il vaut mieux avoir la passion des jolies filles qu‘être gay”.

Et le Cavaliere d’exclure, une nouvelle fois, de démissionner après cette récente mise en cause dans une affaire impliquant une jeune-fille. Alors mineure, Ruby de son prénom, aurait participé à des soirées privées dans la résidence milanaise de Berlusconi.

Le scandale baptisé «Rubygate» fait depuis plusieurs jours la Une de la presse italienne.

Principal point noir de cette histoire, en mai dernier, Silvio Berlusconi aurait fait pression sur la police pour que Ruby, alors accusée de vol, soit libérée.

Un geste de solidarité, dit-il, alors que l’opposition de gauche dénonce un abus de pouvoir.