DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Colis piégés : la Grèce en état d'alerte

Vous lisez:

Colis piégés : la Grèce en état d'alerte

Taille du texte Aa Aa

Tous les journaux grecs ne parlent désormais plus que de cela. “Le pays fait face à un sérieux problème de terrorisme”, titrait ce matin
le quotidien libéral Kathimerini. Pour le pro-gouvernemental Ta Néa, “les nouveaux terroristes cherchent à porter atteinte à l’image de la Grèce à l‘étranger”. Sentiment partagé dans la rue.

“Ca donne une image négative du pays et une très mauvaise publicité à l‘étranger, explique un habitant. Qui sait, toute cette affaire pourrait en réalité être un complot.”

“C’est très négatif pour le pays, très négatif, d’autant plus qu’on traverse une situation difficile, déclare cette autre. Nous devons être unis, et nous concentrer sur des questions plus importantes.”

Depuis deux jours, les autorités grecques sont sur les dents. Fausse alerte ce matin à l’ambassade d’Argentine, mais le danger est bien réel. 11 colis piégés ont déjà été interceptés rien qu‘à l’intérieur du pays depuis lundi, et des dizaines d’autres à l‘étranger. Résultat, tous les courriers destinés à l’international sont bloqués pour au moins 48 heures, par mesure de sécurité. La police a lancé un appel à témoin et diffusé la photo de 5 hommes recherchés depuis 2009 et soupçonnés d’appartenir au groupe anarchiste “conspiration des cellules de feu”. Ils pourraient être à l’origine des colis piégés adressés hier à la chancelière allemande
Angela Merkel et au premier ministre italien Silvio Berlusconi.

Lundi, deux suspects, âgés de 22 et 24 ans, avaient été arrêtés en possession d’engins explosifs de faible puissance destinés au président français.