DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Obama menacé de paralysie pour les 2 ans à venir

Vous lisez:

Obama menacé de paralysie pour les 2 ans à venir

Taille du texte Aa Aa

Une Chambre des Représentants aux mains des Républicains, et une majorité entamée au Sénat pour les démocrates risquent de paralyser l’agenda du président Obama dans les deux prochaines années.

Les électeurs lui ont envoyé un message clair : il devra faire du redressement économique sa priorité s’il veut avoir des chances d’obtenir un nouveau mandat en 2012 : “Les débats qui ont entouré cette élection ont été terribles estime cet américain. Personne ne s’est concentré sur les grandes questions, et on doit le faire. Se concentrer sur la relance de l‘économie et de l’emploi, et ça, aucun parti ne l’a fait jusqu‘à maintenant…”

9,6% de chômage, un taux intenable pour la population. Obama va devoir relever deux défis: trouver le moyen de renouer le contact avec la classe moyenne, et convaincre les républicains de coopérer avec lui pour adopter des mesures de redressement économique.

Les républicains ont réussi à braquer l’opinion contre les réformes phares du président, et notamment contre la loi de l’assurance maladie approuvée par le Congrès en mars dernier. Les républicains avaient juré de la faire abroger suite aux élections de mi-mandat.

Le président pourra compter sur le Sénat pour faire barrage, voire utiliser son droit de véto, mais les républicains pourront toujours contrer sa mise en oeuvre.

L’espoir d’Obama de faire passer une loi pour réduire les émissions de carbone rejetées par les centrales électriques à base de charbon, l’industrie et les véhicules, ont été anéantis. Les républicains s’opposent à une taxe carbone tout comme à un système de droit d‘émissions sur le modèle européen.

La nouvelle carte politique éloigne encore la perspective de voir Obama faire approuver par les Etats Unis un accord international contraignant sur le climat. Déjà à Copenhague, il avait préféré s’entendre avec la Chine, laissant de coté les européens, plus exigeants, sur ce dossier.