DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des excuses pour le massacre de Vukovar

Vous lisez:

Des excuses pour le massacre de Vukovar

Taille du texte Aa Aa

Cela ressemble à un nouveau geste de  réconciliation entre la Croatie et la Serbie.
Pour la première fois, un président serbe est venu présenter ses excuses pour le massacre de Vukovar. Boris Tadic  s’est rendu sur le site d’Ovcara où il a rendu hommage aux 200 civils et prisonniers de guerre croates, tués par les forces serbes en novembre 1991:
 
“Je suis ici pour rendre hommage aux victimes. Mon intention est de leur présenter mes respects. Je suis venu partager des mots d’excuses et de regrets. Je suis venu pour offrir la possibilité aux Serbes et aux Croates, à la Serbie et à la Croatie, d’ouvrir une nouvelle page d’histoire.”
 
Priant et tenant des bougies allumées, une cinquantaine de Croates ont protesté contre la venue de Boris Tadic. 
 
En revanche, le président croate Ivo Josipovic a estimé que ces excuses montrait qu’une politique différente, de paix et d’amitié était possible”. 
 
Il a par ailleurs souhaité que le destin des personnes portées disparues depuis la guerre de 1991-95 soit élucidé.
Plus d’un millier de personnes sont toujours portées disparues côté croate. Près de la moitié d’entre elles sont des habitants de Vukovar et de ses environs.