DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gustavo Dudamel, un talent hors normes

Vous lisez:

Gustavo Dudamel, un talent hors normes

Taille du texte Aa Aa

Un nouveau triomphe pour ce charismatique et talentueux chef d’orchestre.

A 29 ans seulement, le Vénézuélien Gustavo Dudamel est à la tête du prestigieux Philharmonique de Los Angeles.

Au Walt Disney Concert Hall, conçu par Franck Gehry, il a dirigé il y a peu la Turangalila-Symphonie, œuvre majeure et extrêmement complexe du compositeur Olivier Messiaen :
“C’est une œuvre qui reflète la beauté, l’amour, la transcendance de la joie et de l’amour. Il y a ces accords qui ne se terminent jamais. C’est une œuvre très atmosphérique qui s’accorde à la perfection avec ce lieu parce qu’il apporte des couleurs très modernes, voir modernistes, à la fois proches et lointaines, il y a cette dualité, c’est une merveille de pouvoir le faire.”

Sa journée a débuté dans le quartier de Rempart,
premier point de chute de milliers d’immigrants d’Asie et d’Amérique centrale.

Au programme: une rencontre avec les enfants du “Yola at Hola”, littéralement l’Orchestre des jeunes de Los Angeles.

Il s’agit d’un programme gratuit d’apprentissage de la musique conçu sur le modèle de la Fondation El Sistema.

Une expérience artistique et sociale unique créée en 1975 au Vénézuela pour aider les enfants pauvres à sortir de l’exclusion par la musique. Un programme dont Gustavo Dudamel a su tirer le meilleur : “L’objectif est d’apporter de l’espoir et un avenir aux enfants issus de communautés pauvres avec beaucoup plus de compréhension et de sensibilité (…) Ce qui est merveilleux, c’est de voir dans les yeux de ces enfants cette espoir qui brille, ces yeux qui disent “nous voulons plus et plus encore, nous voulons construire nos vies autour de tout ce que nous sommes en train de vivre (…) La musique c’est ma vie, pour moi c’est comme l’eau, la nourriture, je ne sais pas comment le dire… (…) Pour moi, venir rencontrer ces gamins ce matin, c’est mon énergie, c’est “waouh”, c’est beau ! C’est comme recharger ses batteries. Leur apporter plus de possibilités m’apportent plus de possibilités ! Et cette interaction qui existe et bien c’est ce qui fait la vie, c’est ma vie !”

Et sans relâche, avec toujours autant d’ardeur Gustavo Dudamel promeut ce projet éducatif tout en dirigeant l’Orchestre Bolivar, l’Orchestre national de Suède et en étant régulièrement invité dans les plus prestigieux orchestres.

Le feu, le charisme et la sincérité de ce jeune musicien sont sans aucun doute à l’origine de son ascension fulgurante : “Je pense que je suis facile à vivre. Je suis quelqu’un d’optimiste et de très heureux ! J’ai essayé de mener ma vie privée de la meilleure façon possible (…) “Ma femme et moi nous vivons une vie artistique foisonnante que nous essayons de lier à notre vie personnelle, ce qui fait qu’on s’amuse beaucoup !”

Gustavo Dudamel sera en tournée en Europe avec le Los Angeles Philharmonique en début d’année prochaine.

Dans ce numéro de Musica, vous avez pu entendre des extraits de la Turangalila-Symphonie d’Olivier Messiaen (Chant d’Amour I et Final).

En janvier et février 2011, Gustavo Dudamel effectuera une tournée dans 7 villes d’Europe avec le Philharmonique de Los Angeles : Lisbonne, Madrid, Cologne, Londres, Paris, Budapest et Vienne.

Gustavo Dudamel est un artiste Deutsch Grammophone. Parmi ses derniers enregistrements, retrouvez Rite (Le Sacre du Printemps de Stravinsky et La Nuit des Mayas de Silvestre Revueltas); la Symphonie n°5 de Mahler; Fiesta; la symphonie n°5 de Tchaikovsky et Francesca de Rimini, ces quatre derniers enregistrements ont été réalisés avec l’Orchestre Simon Bolivar.

Le DVD du concert du Gala d’ouverture en 2010 avec le Philharmonique de Los Angeles sera bientôt disponible à la vente.