DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Arrestations d'espions russes en Géorgie

Vous lisez:

Arrestations d'espions russes en Géorgie

Taille du texte Aa Aa

La Géorgie a annoncé ce vendredi avoir démantelé un réseau d’espionnage pour le compte de la Russie.

13 personnes ont été arrêtées par la police géorgienne.

Quatre Russes et neuf Géorgiens, accusés de travailler pour le GRU, le service de renseignements militaires russes.

Le ministère géorgien de l’Intérieur affirme avoir infiltrer une taupe au sein du GRU.

Un ancien officier soviétique qui aurait transmis des codes informatiques et ainsi permis de découvrir l’identité de dizaines d’espions sur le territoire géorgien.

Moscou a répliqué vendredi, par la voix de son vice-ministre des affaires étrangères, en qualifiant les arrestations de “farce politique” et accuse Tbilissi de vouloir porter atteinte à sa réputation, avant le prochain sommet Russie-Otan, et celui de l’OCDE.

Parmi les neuf Géorgiens arrêtés, six sont des pilotes de l’armée de l’air géorgienne, un autre fait partie de la marine.

Le réseau était concentré sur la république d’Adjarie, une ancienne région séparatiste soutenue par les Russes, et revenue dans le giron de Tbilissi en 2004.

Cette affaire crée de nouvelles tensions diplomatiques entre la Géorgie et la Russie, deux ans après la guerre entre les deux pays.

Depuis la Révolution des roses en 2003, et l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement géorgien pro-occidental, leurs relations n’ont cessé de se détériorer.

En 2006, déjà , quatre militaires russes avaient été arrêtés à Tbilissi pour espionnage, avant d‘être expulsés vers Moscou.