DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Espagne, ou le paradoxe catholique

Vous lisez:

L'Espagne, ou le paradoxe catholique

Taille du texte Aa Aa

La présence du Pape dans le nord de l’Espagne pourrait apparaître comme une visite pastorale de routine. Mais elle a un sens bien plus profond.

L’Espagne, terre de forte tradition catholique est paradoxalement devenu ces dernières années sous le gouvernement Zapatero l’une des pays européens les plus progressistes sur les questions de société.

Le Vatican s’inquiète de l‘érosion de la foi de l’Europe, en Espagne, mais aussi en Italie et en France. L’Eglise craint que le militantisme de Zapatero en faveur de la laïcité ne s‘étende jusqu’en Amérique latine.

30 ans après la dictature franquiste qui avait fait du catholicisme une religion d’Etat, la ferveur diminue. En 2002, 80% des Espagnols se disaient catholiques. Ils sont 73% huit ans plus tard.

Le scandale des abus sexuels ne semble pas en être la raison principale : le pays est plutôt épargné. Reste à savoir si c’est dû à la rareté des cas ou à la loi du silence.

L’Espagne d’aujourd’hui n’hésite pas à tourner le dos aux valeurs de l‘église catholique. En 2005, le gouvernement socialiste adopte une loi autorisant le mariage homosexuel. Depuis 5 ans, 20 000 mariages homosexuels ont été célébrés, n’en déplaise à L’Eglise catholique et à l’opposition conservatrice. Le parti populaire promet, s’il revient au pouvoir, de remettre en cause cette loi, mais aussi celle sur l’avortement.

Au début de cette année, malgré les manifestations monstres des pro-life, Madrid a libéralisé l’avortement. Pour le Vatican, cette loi est tout simplement insensée.

Et le gouvernement espagnol pourrait aller plus loin. Un projet de loi sur la liberté religieuse est dans les cartons depuis décembre dernier. Il prévoit l’interdiction des crucifix dans les lieux publics, un débat qui faire rage aussi comme ici dans la pieuse Italie. Mais le gouvernement n’a toujours pas présenté le projet de loi au parlement, soucieux de ne pas envenimer des relations, déjà tendues, avec le Vatican.