DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un journaliste russe réduit au silence ?

Vous lisez:

Un journaliste russe réduit au silence ?

Taille du texte Aa Aa

Oleg Kachine, 30 ans, a été attaqué la nuit dernière au pied de son immeuble à Moscou. Passé à tabac pendant 10 à 15 minutes, il est grièvement blessé. Des fractures du tibia, de la mâchoire, et, tout un symbole, on lui a brisé les doigts.
Ce journaliste de l’influent quotidien Kommersant a aussi un grave traumatisme crânien.

“Il était conscient après l’agression, raconte un de ses collègues, c’est lui qui a appelé l’ambulance, et quand les médecins sont arrivés il ne se rappelait de rien.”

Alors que Oleg Kachine est toujours plongé dans un coma artificiel, le président Medvedev a ordonné une enquête. A l’instar de Anna Politkovskaïa, assassinée il y a 4 ans, Oleg Kachine était critique contre le pouvoir en place. Selon le Comité pour la Protection des Journalistes, depuis 2000 en Russie, 19 homicides de journalistes n’ont pas été élucidés.