DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Berlusconi de plus en plus seul

Vous lisez:

Berlusconi de plus en plus seul

Taille du texte Aa Aa

Combien de temps va durer l’agonie du gouvernement Berlusconi? C’est la question que tout le monde se pose. Jusqu‘à présent, personne ne pariait sur un départ anticipé du Cavaliere avant le terme de la législature en 2013. Aujourd’hui ce n’est plus le cas.

La crise politique s’est accélérée ces dernières semaines avec le Rubygate, du surnom d’une jeune marocaine qui aurait participé contre rémunération, à des fêtes dans une des résidences du Président du conseil alors qu’elle était mineure. Circonstance aggravante, Berlusconi serait personnellement intervenu auprès de la police pour libérer la jeune fille, soupçonnée de vol.

Si Berlusconi a survécu à d’autres affaires de moeurs, Gianfranco Fini parie sur le fait que la bienveillance de l’opinion a ses limites.

Berlusconi lui, a tenté de détourner l’attention suscitant un autre polémique avec une blague homophobe : “Si parfois, ça m’arrive de regarder de près une belle femme, c’est mieux d’avoir la passion des belles femmes qu‘être gay”.

Effectivement, l’Italie rit de moins en moins. La cote de popularité du président du Conseil est au plus bas. Ses soutiens s’amenuisent. Ainsi, a-t-il perdu celui du patronat. La patronne des patrons lui reproche la paralysie du gouvernement dans une période de difficultés économiques.

Une paralysie qui pourrait durer quelque soit l’issue de la crise. En tous cas, tout pourrait se jouer dans les prochains jours devant les élus : “Au point ou l’on en est, et comme le président du Conseil Berlusconi ne démissionne pas, on devra inévitablement aller au Parlement, qui devra s’exprimer sur le vote d’une motion de censure” estime ce constitutionnaliste italien.

Fini parviendrait-t-il à rallier un nombre suffisant de députés pour contrer son ancien allié ? Il est encore trop tôt pour le dire. Ce qui est sûr, c’est qu’avec une droite divisée, une gauche qui n’arrive pas à sortir d’une crise interne, l’Italie est plus que jamais dans l’impasse.