DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Birmanie : affrontements entre la junte et les rebelles karens

Vous lisez:

Birmanie : affrontements entre la junte et les rebelles karens

Taille du texte Aa Aa

Crainte d’une reprise de la guerre civile entre la junte au pouvoir en Birmanie et les minorités ethniques.

Près de 10.000 personnes appartenant à la minorité karen auraient franchi la frontière avec la Thaïlande voisine. Elles fuient les combats meurtriers qui ont éclaté ce lundi dans l’est du pays, notamment dans la ville de Myawaddy. Ces combats, parfois à l’arme lourde, ont fait au moins sept morts et plus d’une dizaine de blessés. Les victimes seraient avant tout des civils pris entre deux feux, ceux des militaires birmans d’une part et des rebelles karen d’autre part.

Les Karen se révoltent car, comme d’autres minorités, ils ont été exclus des élections législatives qui se sont tenues hier; pour des raisons de sécurité a justifié la junte au pouvoir. Le parti de la célèbre opposante birmane Aung San Suu Kyi, lui, a préféré boycotter le scrutin.

Le plus jeune fils de l’opposante explique qu’il tente désespérément d’obtenir un visa à l’ambassade de Birmanie en Thaïlande, afin de pouvoir enfin rendre visite à sa mère. En vain. Aung San Suu Kyi reste en résidence surveillée. Elle a vécu dans l’isolement depuis au moins 15 ans.

Les résultats des élections, favorables au parti créé de toute pièce par la junte, risquent de ne pas améliorer sa situation.