DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La lente et difficile épopée du convoi "Castor"

Vous lisez:

La lente et difficile épopée du convoi "Castor"

Taille du texte Aa Aa

Difficile et même impossible de prévoir quand les 11 containers chargés de déchets hautement radioactifs atteindront enfin le centre d’entreposage de Gorleben, leur destination finale.

Pour le moment, la route qui mène au site de stockage est toujours bloquée par un noyau dur de militants antinucléaires bien décidés à empêcher le convoi castor de parcourir les 20 derniers kilomètres.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les initiatives ne manquent pas.

Quatre paysans se sont suspendus à une pyramide de béton fixée en pleine route, à deux pas du site. Les experts dépêches sur place ont mis 5 heures avant de pouvoir les en déloger, au beau milieu de la nuit.

C‘était sans compter sur la détermination des militants écologistes de Greenpeace. Hier soir, cinq d’entre eux se sont enfermés dans un camion de livraison de bière fixé sur la route à l’aide
de gros blocs de béton vissés dans la chaussée.
Six autres activistes se sont quant à eux solidement arrimés à terre, sous le camion, à l’avant et à l’arrière.

Plus tôt dans la journée, 1200 moutons et 500 chèvres avaient été dispersés sur la route entre Dannenberg et Gorleben pour ralentir le convoi qui effectuera les derniers kilomètres par camions.