DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Législatives en Jordanie : boycott de l'opposition, quota de candidates

Vous lisez:

Législatives en Jordanie : boycott de l'opposition, quota de candidates

Taille du texte Aa Aa

Les électeurs jordaniens sont appelés aux urnes ce mardi pour des législatives. Ce scrutin est boycotté par l’opposition et notamment le Front de l’action islamique (FAI, proche des Frères musulmans).

Plus de 700 candidats sont en lice pour occuper un des 120 sièges que compte la chambre basse du parlement. La nouveauté de ce scrutin, c’est la place accordée aux femmes. Elles étaient six dans la précédente assemblée; elles seront le double cette fois. C’est un quota fixé par le régime.

Parmi les candidates, Reem Al-Qasim. Elle explique que le problème en général, c’est que “dans les sociétés arabes, les hommes exercent tout le pouvoir”. “Et, dit-elle, comme ils ont davantage de moyens financiers, ils sont encore plus à même d’attirer à eux, les faveurs des électeurs”.

Selon les analystes, peu de candidats se présentent sous la bannière de partis politiques. La grande majorité sont des personnalités tribales, plus ou moins liées au roi Abdallah.

“En dépit de la forte participation des candidates en lice pour ce scrutin, explique Mohamed Elhamy, notre envoyé spécial, les femmes en Jordanie sont toujours confrontées à de nombreux obstacles qui les empêchent de participer activement à la vie politique. Le recours à des quotas leur permettra peut-être d’entrer encore davantage dans l’arêne politique”.