DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelles tensions à Lâayoune au Sahara occidental

Vous lisez:

Nouvelles tensions à Lâayoune au Sahara occidental

Taille du texte Aa Aa

Des habitants ont défilé mardi avec des drapeaux marocains pour dire l’attachement de leur région au royaume de Mohamed VI. Une manifestation très tendue qui intervient alors que les forces marocaines ont dispersé lundi des milliers de protestataires sahraouis installés dans un camp. Cet assaut a donné lieu à des violences meurtrières.

Le responsable de la sécurité à Lâayoune a justifié cette opération : “Les forces de sécurité sont intervenues pour mettre fin à des actes de vandalismes perpétrés par un groupe d’individus ayant des objectifs criminels et déjà connu de nos services. Ils ont brûlé des voitures et détruit des bureaux d’institutions publiques”.

Rabat évoque un bilan de 8 morts alors que le Polisario favorable à l’indépendance de cette région parle lui d’au moins 11 victimes. L’un de ses partisans interrogé par téléphone par Euronews explique “qu’il est difficile de donner un vrai bilan car peu de gens peuvent sortir. Lui-même ne peut pas quitter son domicile”.

Le camp près de Lâayoune avait été dressé le 19 octobre pour dénoncer la “dégradation des conditions de vie”.

De violents incidents ont également eu lieu à dans la ville de Lâayoune, le chef lieu du Sahara occidental, territoire annexé depuis 1975 par le Maroc et dont le Polisario revendique l’indépendance avec le soutien de l’Algérie. Plusieurs journalistes et un député français ont été interdits d’accès sur place.

La communauté internationale appelle au calme alors que des négociations sur le statut de cette région se tiennent actuellement à New York sous l‘égide des Nations Unies.