DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kurdes, Chiites et Sunnites se partagent le pouvoir en Irak

Vous lisez:

Kurdes, Chiites et Sunnites se partagent le pouvoir en Irak

Taille du texte Aa Aa

L’Irak se dote d’une nouvelle carte politique. Après huit mois de paralysie et de tractations politiques, un accord a été trouvé et consacre un partage des plus hautes charges de l’Etat entre les trois principales communautés du pays.

La présidence reste entre les mains du Kurde Jalal Talabani, le Chiite Nouri al-Maliki garde son poste de Premier ministre. Enfin le Sunnite Oussama al-Noujaifi a été élu ce jeudi président du Parlement.

Cet équilibre dans le pouvoir se veut un gage de stabilité. Les Etats-Unis, qui devront retirer leurs quelques 50.000 soldats d’ici la fin 2011, ont salué un “grand pas en avant.” Le voisin iranien s’est lui aussi félicité : “Il ne fait aucun doute que la formation d’un nouveau gouvernement en Irak est bénéfique à l’Iran explique l’expert politique Hossein Rouyvaran. L’Iran salue cet évènement car en l’absence de gouvernement ou en cas de retard dans sa formation, l’insécurité grandit et affecte l’Iran.”

Iyad Allawi, vainqueur officiel des législatives de mars dernier, devrait obtenir une compension pour avoir renoncé au poste de Premier ministre.
Il devrait prendre la tête du Conseil national pour la politique supérieure, un poste de grande responsabilité consacré aux questions stratégiques.