DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Italie toujours suspendue à la formation ou non d'un nouveau gouvernement

Vous lisez:

L'Italie toujours suspendue à la formation ou non d'un nouveau gouvernement

Taille du texte Aa Aa

Une “crise pilotée” en Italie ? C’est l’idée défendue par Umberto Bossi, chargé de la médiation entre Silvio Berlusconi et Gianfranco Fini.

Le chef de la Ligue du Nord a estimé ce jeudi que la formation d’un nouveau gouvernement dirigé par Silvio Berlusconi était possible.

Selon Bossi, Le président du Conseil pourrait démissionner et aussitôt former un nouvel exécutif sous sa direction.

Gianfranco Fini, ancien allié de Berlusconi mais aujourd’hui en pleine sécession, serait assez d’accord avec cette idée.

Dimanche dernier, il a demandé la démission de Silvio Berlusconi et la formation d’un nouveau gouvernement. Mais le Cavaliere n’a aucune intention de quitter son poste ni de procéder à un remaniement ministériel.

Fini risque donc maintenant de retirer ses ministres du gouvernement et faire ainsi capoter la majorité au pouvoir…

En attendant, c’est l’empire économique de Silvio Berlusconi qui patit de ces atermoiements politiques. l’action Mediaset a perdu 10% en deux jours.