DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Européens tentent de rassurer les marchés inquiétés par la dette irlandaise

Vous lisez:

Les Européens tentent de rassurer les marchés inquiétés par la dette irlandaise

Taille du texte Aa Aa

Depuis Séoul, et le sommet du G20, plusieurs ministres européens chargés des finances ont apporté leur soutien à l’Irlande. Certaines sources affirment même que l’Union européenne pourrait très rapidement fournir une aide financière d’urgence à ce pays. Les investisseurs sont inquiets par rapport à la situation budgétaire de Dublin. Aussi, les dirigeants européens cherchent-ils à ramener de la confiance.

Dublin apprécie ce geste de solidarité, même si le Premier ministre a regretté les déclarations de la France et de l’Allemagne concernant le mécanisme de restructuration de la dette. C‘était lors du dernier sommet européen. Selon Brian Cowen, cela aurait contribué à éveiller la méfiance des marchés.

C’est également l’avis de Karel Lannoo, du centre d‘études des politiques européennes. “Immédiatement après le sommet de Bruxelles, dit-il, on a vu se propager un sentiment de méfiance à l‘égard de la Grèce, du Portugal et de l’Irlande. Les banques d’investissement ont averti leur client. Il y aura bien un mécanisme permanent pour restructurer la dette mais le secteur privé pourra prendre part à ce mécanisme. A part de là, tout le monde a paniqué”.

L’Irlande est confrontée à un déficit budgétaire estimé à 32 % de son PIB. Le gouvernement s’est engagé à adopter des mesures drastiques pour redresser la barre. Selon plusieurs experts, Dublin va devoir économiser l‘équivalent de 48 milliards d’Euros d’ici à fin 2011. Faute de quoi, le pays pourrait être en faillite.