DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Birmanie : la liberté dès demain pour Aung San Suu Kyi ?

Vous lisez:

Birmanie : la liberté dès demain pour Aung San Suu Kyi ?

Taille du texte Aa Aa

La libération de Aung San Suu Kyi, ses partisans veulent y croire et campent déjà, à Rangoun, devant le siège de la Ligue nationale pour la démocratie, feu le parti de l’opposante birmane.

Demain, la lauréate du prix Nobel de la paix 1991 aura purgé sa dernière peine de 18 mois d’assignation à résidence. Elle a passé 15 des 21 dernières années en prison pour avoir défié la junte au pouvoir.

“Il n’y a pas d’opposition formelle en Birmanie, explique Maung Zarni, ancien dissident devenu universitaire. Sa libération va être l’occasion de relancer et de réorganiser cette opposition. Donc, dans le processus de revitalisation concrète de l’opposition, la libération d’Aung San Suu Kyi va constituer un moment pivot.”

Le parti d’Aung San Suu Kyi n’a pas participé dimanche dernier au premier scrutin pluraliste organisé dans le pays en 20 ans. Il a été remporté à 80% par le principal parti lié à la dictature.

Libérer la dissidente semble à présent moins risqué politiquement pour la junte, et selon les experts, pourraient même lui valoir une certaine reconnaissance sur la scène internationale.