DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un accord a minima en clôture du sommet du G20

Vous lisez:

Un accord a minima en clôture du sommet du G20

Taille du texte Aa Aa

Sourire de circonstance pour cette photo de famille des dirigeants des pays riches et émergents.

Ils se sont réunis à Séoul en Corée du Sud pour le sommet du G20. Un sommet qui s’est déroulé dans un climat plutôt orageux, sur fonds de guerre des monnaies et de relations ultra-tendues entre la Chine et les Etats-Unis. Même si Chinois et Américains ont insisté sur la nécessité de “coopérer”.

Les grandes lignes de cette coopération émergente ont été affichées ce vendredi matin par Barack Obama: “Nous avons convenu que les taux de change doivent refléter les réalités économiques”, a -t-il dit. “Tout comme les principales économies avancées doivent continuer à travailler pour préserver la stabilité entre les monnaies de réserve, les économies émergentes doivent permettre que les monnaies soient génératrices de marchés. C’est quelque chose que j’ai soulevé avec le président chinois et nous continuerons à surveiller de près l’appréciation de la monnaie chinoise. Nous avons tous besoin d‘éviter des actions qui perpétuent les déséquilibres et donnent à certains pays un avantage par rapport aux autres. “

Retenu en France par les cérémonies du 11 novembre commémorant la fin de la Première Guerre mondiale, le président français, Nicolas Sarkozy, n’est arrivé que ce matin à Séoul. La France doit prendre prendre la présidence du G20, pour une année et succéder ainsi à la Corée du Sud.

La nuit dernière dans la capitale coréenne, un accord semble avoir été trouvé entre les dirigeants, mais un accord a minima, de l’avis de tous.

Ce communiqué, décrit comme le plus long jamais établi après un sommet du G20, contient 22 pages, signe peut-être que la Corée du Sud entend montrer que tous les points principaux ont été abordés. Le plus dur maintenant sera de transformer les mots en actions concrètes et de convaincre les critiques que des efforts suffisants ont été faits en vue d’une coopération et d’un consensus.