DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Afghanistan: des morts et des interrogations

Vous lisez:

Afghanistan: des morts et des interrogations

Taille du texte Aa Aa

Des camions-citerne en feu, des militaires de la force de l’Otan tués par des bombes, le week-end en Afghanistan a été meurtrier et destructeur pour les troupes de l’Alliance atlantique.

A Jalalabad, les véhicules rongés par les flammes étaient destinés au ravitaillement de l’Isaf, la Force internationale de l’Otan en Afghanistan.

La veille, c’est le principal aéroport de cette ville de l’est et une base militaire étrangère qui ont été attaqués. Plusieurs insurgés ont été tués.

La guerre dure depuis 9 ans. Et cette année 2010 est la plus sanglante. Pourquoi? C’est ce qu’a demandé notre collègue Valérie Gauriat à l’ISAF, sur place en Afghanistan.

Josef Blotz, porte-parole de l’Isaf a expliqué que “‘augmentation de la violence et aussi celle des affrontements dans certaines zones, particulièrement dans le sud et l’est de l’Afghanistan est du au fait qu’il y a des renforts nécessaires pour affronter les talibans dans leur poche de résistance, par exemple près de la ville de Kandahar.”

La réponse est alambiquée.

Kandahar est l’ancienne capitale impériale. Fin octobre le gouvernement afghan a parlé un peu trop vite en affirmant que les forces afghanes et celles de l’Otan étaient en passe de vaincre les talibans dans cette grande ville du sud du pays.