DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'émirat d'Abou Dhabi se dote de sa première zone franche industrielle

Vous lisez:

L'émirat d'Abou Dhabi se dote de sa première zone franche industrielle

Taille du texte Aa Aa

L‘émirat pétrolier d’Abou Dhabi s’est doté de sa première zone franche industrielle : la KIZAD : Khalifa Industrial Zone Abi Dhabi, oú les investisseurs étrangers pourront contrôler jusqu‘à 100% de leur entreprise. La zone franche couvrira à terme plus de 400 km2 et sera reliée au port Khalifa, elle devrait bénéficier de la proximité des aéroports d’Abou Dhabi et de Dubaï.

“ L‘économie d’Abou Dhabi est largement dominée par le gaz et le pétrole aujourd’hui, affirme Tony Douglas, le Président de Abu Dhabi Ports Company. Mais les dirigeants ont pris une sage décision en jetant les bases pour un développement industriel qui va permettre au fil du temps de créer le souffle d’une diversification industrielle”.

Les contrats d’installation offerts par Abu Dhabi aux investisseurs étrangers pourront aller jusqu‘à 50 ans renouvelables. L‘émirat compte développer dans cette zone franche certains secteurs industriels stratégiques comme les fonderies d’acier ou les industries mécaniques.

“Certains de nos profits viennent des pays européens, explique Saeed Fadhel Al Mazrooei, le Pdg de Emirates Aluminium. Et ce n’est pas nouveau pour nous, ce n’est pas bizarre, parce que nous nous servons de la technologie européenne et que nous nous appuyons sur les secteurs financier et bancaire européens”.

Non loin de cette zone franche industrielle, se trouve à Dubaï la zone franche Jebel Ali, devenue
un pôle de développement industriel et un centre d’exportation et de réexportation.