DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ONU dénonce des violences pour destabiliser Haïti

Vous lisez:

L'ONU dénonce des violences pour destabiliser Haïti

Taille du texte Aa Aa

La mission de l’ONU à Haïti (MINUSTAH) déplore les violences dont ont été victimes lundi des casques bleus. Les soldats de la paix ont été pris à partie par la population haïtienne, accusés d’avoir apporté le choléra sur l‘île. Des incidents à motivation politique visant à créer un sentiment d’insécurité affirme la mission onusienne et qui interviennent à deux semaines d‘élections générales.

“Nous faisons face aux conséquences du choléra et nous préparons les élections ce qui provoquent des tensions politiques au sein de la population souligne le porte-parole de Minustah. Je pense que la vulnérabilité de la population est manipulée par quelques acteurs et cela la conduit vers une direction puis l’autre, parfois ce n’est pas en notre faveur.”

La rumeur désigne les casques bleu népalais, désormais sous protection, comme porteurs de la bactérie mais les tests sanitaires prouvent qu’ils n’ont rien à voir avec l‘épidémie qui a déjà fait plus de 900 morts.

La maladie est apparue en octobre à la suite de pluies diluviennes, elle est désormais installée à Port-au-Prince où vivent dans des conditions précaires des milliers de rescapés du tremblement de terre.

Les autorités haïtiennes et l’ONU souhaitent néanmoins que la présidentielle et les législatives du 28 novembre prochain soient maintenues.