DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La dette irlandaise est au deux-tiers aux mains des banques britanniques et allemandes

Vous lisez:

La dette irlandaise est au deux-tiers aux mains des banques britanniques et allemandes

Taille du texte Aa Aa

L’Union européenne a mis en place au mois de mai un plan de secours totalisant jusqu‘à 750 milliards d’euros pour les pays qui seraient en difficulté. Et dans la zone euro les pays en réelle difficulté budgétaire sont au nombre de trois : tout d’abord la Grèce dont le chiffre le plus récent en matière de déficit est de 15,4% de son Produit intérieur brut viennent ensuite l’Irlande : 12% du PIB et le Portugal avec un déficit de 7,3%.
Les rendements des obligations émises par ces pays sont assez importants puisque aujourd’hui pour des obligations remboursables dans dix ans : chaque année la Grèce doit verser à ses détenteurs un intérêt de plus de 11%, l’Irlande 8% et le Portugal un intérêt de 6,8%. Le point de comparaison c’est l’Allemagne ou les obligations d’Etat à 10 ans s’accompagnent d’un intérêt annuel de 2,5%. La Grèce paye un intérêt quatre fois plus
élevé que l’Allemagne.
La dette cumulée maintenant : son montant est le plus élevé en Irlande : 730 milliards d’euros, et de loin par rapport aux deux autres nations Grèce et Portugal. On notera que la dette irlandaise est détenue pour les deux-tiers par des banques britanniques et allemandes qui se mettraient en grand danger si l’Irlande venait à faire défaut.