DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Karachi: Nicolas Sarkozy est prié "de lever toute ambiguité"

Vous lisez:

Affaire Karachi: Nicolas Sarkozy est prié "de lever toute ambiguité"

Taille du texte Aa Aa

Nicolas Sarkozy est sommé de s’expliquer après les nouvelles révélations dans l’affaire de l’attentat de Karachi. “Le président français doit être entendu comme témoin et lever toute ambiguïté”, estiment les familles des victimes. L’attentat, en mai 2002 au Pakistan, avait tué une dizaine de Français. La piste islamiste avait été brandie puis un rapport parlementaire a fait en mai le lien avec la vente de sous-marins en 1994 au Pakistan.

Charles Millon, ancien ministre de la Défense, sous la présidence de Jacques Chirac, aurait confirmé cette semaine au juge la thèse de pots-de-vins liée à cette vente. Selon lui, Jacques Chirac lui avait ordonné après son élection en 1995 l’arrêt du paiement de commissions “pouvant donner lieu à des rétrocommissions”.

Des rétrocommissions qui auraient financé la campagne électorale du rival malheureux de Jacques Chirac, Edouard Balladur, dont le porte-parole n‘était autre que Nicolas Sarkozy.

Avec AFP et Reuters