DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'OTAN doit s'adapter aux défis sécuritaires du 21e siècle


monde

L'OTAN doit s'adapter aux défis sécuritaires du 21e siècle

A l’origine, ils étaient douze. Douze représentants du “monde libre”, européens pour la plupart, unis autour des Etats Unis, pour assurer leur sécurité à tous à l’intérieur de leurs frontières.

Un peu plus de soixante ans plus tard, ils sont 28.

L’Alliance de l’Atlantique Nord s’est considérablement élargie. Dans le même temps, la menace a changé de peau.

Aujourd’hui une redéfinition s’impose.

La toute première intervention militaire de l’OTAN a lieu en 1995 en Bosnie. Un tournant pour l’Alliance qui déploie pour la première fois des soldats de paix au travers de l’IFOR une force multinationale forte de 60.000 hommes.

Ce premier engagement militaire terrestre majeur contribue considérablement au remodelage de son identité de l’après-guerre froide.

S’en suivent de multiples opérations à travers le monde, au fur et à mesure que l’Alliance s‘élargit, au rythme de l‘élargissement de l’Union européenne.

En 2004, les Pays baltes, 3 anciennes républiques soviétiques ainsi que 3 ex-satellites du même pouvoir soviétique, la Roumanie, la Bulgarie et la Slovaquie font leur entrée sans oublier la Slovénie.

En 2009, c’est au tour de l’Albanie et de la Croatie. Les membres de l’OTAN sont aujourd’hui 28. L’Alliance s’est étendue à l’est.

Avec les attentats du 11 septembre 2001, un autre tournant s’amorce. L’ordre mondial est bouleversé.

La menace désormais est du côté du terrorisme islamique. L’Afghanistan devient prioritaire.

Sur les 135.000 soldats de l’OTAN actuellement déployés dans le monde, plus de 126.000 sont en Afghanistan, dans le cadre de l’ISAF.

Ils sont encore près de 7.000 au Kosovo, présents depuis 1999.

Ils sont aussi 170 en Irak, dans le cadre d’une mission de formation des forces irakiennes.

Depuis 2001, les forces de l’Alliance sont également présentes en Méditerranée pour l’opération de surveillance maritime, Active Endeavour. En mer également, dans la Corne de l’Afrique pour l’opération de lutte contre la piraterie baptisée Ocean Shield.

Enfin, sous forme de soutien logistique, les soldats de l’OTAN aident l’Union africaine dans ses opérations de maintien de la paix.

Pour survivre, l’Alliance à l’origine exclusivement défensive a du s’adapter et réfléchir à de nouveaux rôles axés sur les défis sécuritaires du 21è siècle.

L’OTAN est souvent un soutien essentiel des Nations Unies mais doit régulièrement se battre sur les limitations du mandat de ses soldats sur le terrain.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Affaire Karachi: Nicolas Sarkozy est prié "de lever toute ambiguité"