DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet de l'Otan : Lisbonne sur le pied de guerre

Vous lisez:

Sommet de l'Otan : Lisbonne sur le pied de guerre

Taille du texte Aa Aa

“La paix oui, l’Otan non”. C’est le message des opposants portugais à l’Alliance atlantique. Ils ont prévu de manifester pendant le sommet de l’organisation internationale qui se tient à Lisbonne à partir de ce vendredi. Les autorités portugaises ont déployé un dispositif de sécurité sans précédent.

Depuis mardi, elles ont rétabli le contrôle aux frontières et ont autorisé les forces de l’ordre à refouler toute personne “référencée comme fauteur de troubles”.

Sur le fond, concernant la politique de défense européenne, certains prédisent qu’il n’y aura pas une position commune mais plusieurs voix européennes lors du sommet.

“Ça n’a aucun sens et c’est même paradoxal que 21 Etats membres de l’Union puissent coopérer entre eux dans le domaine de la défense au sein de l’Union mais qu’ils ne puissent pas le faire au sein de l’Otan, a estimé Álvaro de Vasconcelos, directeur de l’Institut de Sécurité de l’Union européenne. Par exemple, il n’existe pas de position commune dans l’UE ni sur le concept stratégique de l’OTAN ni sur les opérations militaires en Afghanistan”.

Pour sortir du bourbier afghan, l’Otan prévoit un transfert progressif de la sécurité du pays aux forces afghanes de 2011 à 2014. Les troupes étrangères se limiteraient à un rôle de supervision, d’entraînement et de soutien matériel.

Ce plan doit être discuté au sommet de Lisbonne alors que l’année 2010 a été la plus meurtrière pour les forces étrangères depuis le début de la guerre.

Avec AFP