DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelle-Zélande: les proches des mineurs disparus attendent dans l'angoisse

Vous lisez:

Nouvelle-Zélande: les proches des mineurs disparus attendent dans l'angoisse

Taille du texte Aa Aa

Il n’y a toujours aucun signe de vie des 29 hommes qui sont pris au piège au fond de la mine de Pike River, en Nouvelle-Zélande. Le téléphone installé dans la principale galerie sonne dans le vide. Et les opérations de secours sont retardées, ce qui navre les familles. Mais il faut analyser le gaz prélevé dans la mine afin de prévenir une nouvelle explosion qui mettrait en danger les sauveteurs.

“On doit s’asseoir et écouter ce que les autorités ont à nous dire, et c’est toujours la même rengaine, les mêmes excuses, témoigne le père d’un mineur. Ils feraient mieux de chercher de solutions”. “Tout le monde veut une seule chose, qu’ils rentrent à la maison, nos frères, nos pères, nos oncles, nos fils…” dit un jeune homme avec des sanglots dans la voix. Une messe a été célébrée samedi matin dans la ville de Greymouth, proche de la mine, sur l‘île sud de la Nouvelle-Zélande. L‘émotion était palpable. Le plus jeune des mineurs disparus a 17 ans.