DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le pape admet l'utilité du préservatif pour lutter contre le sida

Vous lisez:

Le pape admet l'utilité du préservatif pour lutter contre le sida

Taille du texte Aa Aa

C’est une mini révolution au Vatican: le préservatif n’est plus considéré comme un objet sacrilège. Un pape, Benoît XVI en l’occurrence, admet pour la première fois que son utilisation peut être justifiée “quand l’intention est de réduire le risque de contamination par le sida”. Cette déclaration, extraite du livre “Lumière du monde” qui sera publié mardi, peut s’expliquer: “Il est étonnant de la part d’un pape réputé conservateur de pratiquer une ouverture en matière de sexualité, indique Odon Vallet, historien français des religions. Mais compte-tenu de la gravité des accusations contre les prêtres pédophiles, il s’est peut-être dit, ou son entourage lui a dit, que mettre un préservatif pour éviter le SIDA, c‘était moins grave que d’avoir une relation sexuelle avec un enfant”.

Il s’agit d’un revirement d’autant plus spectaculaire qu’il y a un an et demi, Benoît XVI déclarait que l’utilisation du préservatif “aggravait le problème du sida”. Cela avait créé un malaise au sein de l’Eglise catholique, déjà très éprouvée par les affaires de pédophilie impliquant des prêtres.