DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Comment va fonctionner le plan de sauvetage irlandais

Vous lisez:

Comment va fonctionner le plan de sauvetage irlandais

Taille du texte Aa Aa

Après la crise grecque, l’Union européenne s’est dotée d’un filet de sécurité financière, quand un Etat membre de l’Union est en difficulté et qu’il appelle à l’aide. C’est le cas de l’Irlande aujourd’hui.

Ce filet de sécurité est composé du mécanisme européen de stabilité financière qui peut prêter jusqu‘à 60 milliards d’euros. Ce mécanisme est disponible pour l’ensemble des 27 membres de l’Union européenne.

Autre structure de sauvegarde : le Fonds européen de stabilité qui est doté de 440 milliards d’euros. A hauteur de ce montant, les pays de l’Union européenne vont garantir les prêts contractés par le pays en difficulté, dans un souci de rassurer les investisseurs des marchés obligataires, là oú les pays vont se refinancer. Ce fonds ne s’adresse qu’aux pays ayant adopté l’euro. Dans le cas de l’Irlande, aussi bien le mécanisme de stabilité que le fonds européen de stabilité seront mis à contribution

On l’a vu, cette structure de sauvegarde va être utilisée pour la première fois selon une procédure assez précise.

Dublin va tout d’abord soumettre une demande à la Commission européenne en précisant le montant dont elle a besoin. Bruxelles va ensuite évaluer cette demande avec la Banque centrale européenne et recommandera aux ministres des finances de l’Union européenne de l’accepter ou de la rejeter.

En plus de ces aides, le Fonds monétaire international peut apporter sous forme de prêt, une aide supplémentaire, négociée au cas par cas et qui peut atteindre jusqu‘à 50% de la somme fournie ou garantie par l’Union européenne.

Selon Bruxelles, trois à cinq semaines pourraient s‘écouler entre la demande irlandaise et les premiers versements. Un période que le représentant du FMI présent actuellement à Dublin mettra à profit pour négocier les modalités du prêt que le Fonds devrait également accorder à l’Irlande.