DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le ministre japonais de la justice démissionne après une gaffe

Vous lisez:

Le ministre japonais de la justice démissionne après une gaffe

Taille du texte Aa Aa

C’est la gaffe qui fait tâche ! Le ministre japonais de la Justice Minoru Yanagida a été contraint à la démission ce matin.

Le 14 novembre dernier, il s‘était vanté lors d’une réunion publique à Hiroshima qu’il était “facile d‘être ministre de la Justice car il n’y a que deux phrases à retenir pour répondre aux questions au Parlement selon lui.

A savoir : “Je ne peux pas faire de commentaires sur des cas particuliers et nous traitons cette affaire en conformité avec la loi et en fonction des preuves à notre disposition”.

Ses propos ont viré au scandale. Le Parti Libéral-Démocrate, principale formation de l’opposition a dénoncé une atteinte au parlement et a menacé de déposer une motion de censure.

Une affaire qui tombe au plus mal pour le premier ministre nippon Naoto Kan qui est déjà très impopulaire.