DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte : de plus en plus de critiques avant les législatives

Vous lisez:

Egypte : de plus en plus de critiques avant les législatives

Taille du texte Aa Aa

Manifestations, violences, arrestations, pressions : les Frères musulmans, principale force d’opposition, accusent le régime de truquer les élections du 28 novembre prochain.

Le pouvoir égyptien refuse catégoriquement la présence d’observateurs internationaux.

Même des ONG égyptiennes qu’il a sollicitées, menacent de boycotter cette mission. Elles parlent d’entraves à leur travail et affirment que la campagne a déjà fait quatre morts.

“Nous avons besoin que le gouvernement garantisse l’intégrité du processus électoral explique le président de l’organisation égyptienne des droits de l’Homme car il y a de graves violations pendant cette période.”

Les Frères musulmans, interdits mais tolérés par le pouvoir, présentent 130 candidats pour les 508 sièges en lice. Ils en avaient remporté un cinquième en 2005.

La course électorale pour le parti interdit ne sera pas facile en raison des poursuites judiciaires et des arrestations que les Frères musulmans considèrent comme sans précédents.”