DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"La Corée du Sud sait qu'un conflit armé n'est pas dans son intérêt"

Vous lisez:

"La Corée du Sud sait qu'un conflit armé n'est pas dans son intérêt"

Taille du texte Aa Aa

Pour parler de la situation coréenne, nous avons rencontré Jonathan Holslag, spécialiste de cette région asiatique à l’Université Libre de Bruxelles : “Comme toujours, il est très difficile de voir clair dans les motivations de Pyongyang. Il se pourrait que Kim Jong-un, le nouveau chef, montre ses muscles pour obtenir le soutien de l‘élite militaire, qui sera très important pour maintenir son pouvoir dans le pays. Mais cela peut également être la conséquence des tensions entre la Corée du Sud et la Corée du Nord qui ont grimpées au cours des six derniers mois.

Les Nord-Coréens savent aussi que la patience des Etats-Unis, du Japon et de la Corée du Sud a atteint ses limites. Et ils ne peuvent pas vraiment s’attendre à de nouveaux compromis sans faire de gestes importants sur, par exemple, le programme nucléaire, mais aussi par rapport à leur attitude générale en matière de sécurité.

Il est clair que l’actuel président, Monsieur Lee, est un peu plus tenace et direct que son prédécesseur. Mais si on revient sur la réponse de la Corée du Sud après le naufrage de la corvette Cheonan, on remarque qu’il existe encore beaucoup de retenue du côté de Séoul. La Corée du Sud sait aussi très bien qu’un duel final et un conflit armé ne sont pas dans son intérêt.

Ils pourraient conduire à une déstabilisation très grave au niveau régional.”