DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'attaque nord-coréenne liée à la sucession de Kim Jong-Il

Vous lisez:

L'attaque nord-coréenne liée à la sucession de Kim Jong-Il

Taille du texte Aa Aa

La journaliste nord-coréenne l’affirme à la télévision : c’est la Corée du Sud qui a commencé. Pyongyang donne sa version des évènements de la veille. L’attaque contre l‘île de Yeonpyeong était une riposte à des tirs sud-coréens.

Au lendemain des bombardements, qui ont tué deux soldats et deux civils, les habitants encore effrayés constatent les dégâts. Les maisons éventrées, dévastées par le feu.

Sur les 1500 âmes de cette île, la moitié a fui depuis mardi. Tous ont cru que la guerre avait éclaté.

Washington estime que la provocation nord-coréenne est probablement liée à la succession du président Kim Jong-Il, qui installe petit à petit son fils de 27 ans au pouvoir.

La communauté internationale a condamné cette attaque. Seule la Chine, alliée de Pyongyang, n’a fait qu’exprimer sa préoccupation.

Les Etats-Unis demandent à Pékin d’utiliser son influence sur la Corée du Nord. De leur côté leur soutien à Séoul est sans faille. Ce porte-avion en est la preuve. Il va rejoindre les eaux sud-coréennes pour des manoeuvres communes jusqu‘à mercredi prochain.