DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelle-Zélande : plus d'espoir pour les vingt-neuf mineurs

Vous lisez:

Nouvelle-Zélande : plus d'espoir pour les vingt-neuf mineurs

Taille du texte Aa Aa

Pas de dénouement heureux dans la mine de Nouvelle Zélande où vingt-neuf hommes étaient bloqués depuis cinq jours. Une nouvelle explosion, très violente, a eu lieu ce mercredi.

Vendredi dernier un premier coup de grisou avait retenti sous-terre; la concentration de gaz ensuite a empêché toute opération de secours.

Après la deuxième déflagration ce matin, la police a reconnu qu’il n’y avait plus d’espoir de retrouver les mineurs vivants.

John Key, le Premier ministre néo-zélandais :

“C’est une tragédie nationale. Une tragédie pour les familles de ces hommes, pour leurs collègues et amis, leur communauté et notre pays. La Nouvelle-Zélande est un petit pays, un pays où nous sommes les gardiens de nos frères. Et perdre autant de frères en même temps est un coup extrêmement dur”.

C’est de la colère que certains proches des mineurs disparus ont exprimé.

“Eh bien, la compagnie a eu ce qu’elle voulait, il ont eu une opportunité vendredi soir, et maintenant la vérité ne peut plus sortir car personne ne pourra plus raconter ce qui s’est passé là-dessous”.

Certains ont reproché en effet aux secours de ne pas être intervenus juste après la première explosion, alors qu’il y avait encore un espoir – certes faible – que les mineurs soient toujours en vie.