DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Azerbaïdjan opère sa révolution technologique

Vous lisez:

L'Azerbaïdjan opère sa révolution technologique

Taille du texte Aa Aa

L’Azerbaïdjan est plus connu pour ses gisements pétroliers en mer Caspienne que pour sa réussite technologique. Cependant, tout ceci serait en train de changer. C’est ce qu‘à voulu démontrer l’ancienne République soviétique en organisant gigantesque salon hi-tech sans sa capitale Bakou fin novembre.

Selon les estimations du gouvernement, les profits de ces nouvelles industries devraient croître dans un futur proche et atteindre un niveau comparable à ceux générés par le gaz et le pétrole.

Une grande variété de produits et de services innovants – portant sur la sécurité, communication, solutions de commerce, mais aussi culture et éducation – étaient présentés au BakuTel par des développeurs locaux ou étrangers.

Parmi ces produits exposés au Bakutel, citons, notamment, un appareil de détection de drogues ou d’explosifs détectant toutes sortes de substances chimiques dangereuses. Mais aussi un scanner laser 3D fonctionnant comme un sonar, qui envoie un signal laser mesurant les distances entre chaques points. Un modèle 3D est ensuite élaboré grâce à ces relevés. Cet appareil est utilisé pour créer une reconstitution en trois dimensions de la ville de Baku. Un tel modèle de la capitale azéri se montrerait très utile en matière de développement urbain. Une table de jeu interactive était également présentée au salon. Ce produit a retenu l’attention du gouvernement azéri qui en a commandé 200 pour les écoles maternelles du pays.

Le récent boom dans les exportations de pétrole et de gaz ont permis au pays de faire d‘étonnants progrès dans le secteur des télécoms.
Jusqu‘à présent l’Azerbaïdjan s’appuyait sur des lignes qui dataient de l‘époque soviétique, lignes qui n’atteignaient même pas les villages de montagne. Le développement de réseaux sans fils et satellites est devenu la priorité du pays.

Autre défi auquel les Azéris font face, la pollution de la région Caspienne. La terre, l’air et la mer ont été fortement pollués par des années d’exploitation insouciante du pétrole dans la région. Un virage vers une économie plus propre basée sur les nouvelles technologies pourrait permettre de soulager certains de ces problèmes.

Grâce à l’aide de l’Estonie, l’Azerbaïdjan veut développer un accès en ligne de son service public. Un sorte de e-gouvernement.
“Tout est une question de démocratie”, déclare Kristiina Ojuland, député européen estonien rencontré dans les travées du salon. “Par exemple, en Estonie nous avons de nombreuses fois utilisé le vote électronique pour les élections. “L’intérêt de ce e-gouvernement est de simplement rendre la vie plus plus facile à l’ensemble de la société”, poursuit-il.

Autre projet de grande envergure, le développement d’un réseau en fibre optique à large bande passante qui permettrait au pays d’accéder plus rapidement pour un meilleur accès à internet.

Présent au Bakutel İlham Aliyev, président de l’Azerbaïdjan affirme qu’“un jour les réserves de gaz et de pétroles seront épuisées, mais la technologie, les industries innovantes, les investissements dans la science, il y aura toujours une demande pour tout cela. Nos pensons que notre pays dans le futur sera l’un des plus développés au monde. Mais sans un secteur nouvelles technologies puissant, cela sera impossible à accomplir”.

Les scientifiques estiment que les réserves de pétrole de l’Azerbaïdjan pourraient se tarir dans une trentaine d’années. Les Azéris ont donc engagé une course contre la montre pour développer une économie alternative qui garantira l’avenir de ce pays au carrefour de l’Europe et de l’Asie.