DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La chasse aux moutons noirs est ouverte en Suisse

Vous lisez:

La chasse aux moutons noirs est ouverte en Suisse

Taille du texte Aa Aa

On se souvient du référendum sur les minarets qui avait fait polémique en Suisse avant d‘être adopté en 2009, et bien ce dimanche les Suisses doivent se prononcer sur un durcissement des expulsions des criminels étrangers.

La chasse au mouton noir est à nouveau ouverte par la droite dure de l’UDC, premier parti helvétique : “Ce référendum est nécessaire, explique Ueli Maurer, de l’UDC, les crimes des résidents étrangers sont de plus en plus violents et nous ne voulons pas de ces moutons noirs. Ils doivent être expulsés”.

Selon les statistiques officielles, les condamnations impliquent de plus en plus d‘étrangers, responsables de 59% des homicides en 2009. Mais les meurtres ne sont pas plus nombreux alors que la population étrangère augmente.

“Cela me semble extrêmement diffamant, dit Marlies Benziger, du parti des Verts, c’est une ségrégation extrême, de suspecter un quart de la population d‘être criminelle. C’est une injustice grave”.

Le renvoi de criminels étrangers existe déjà, mais il va s‘étendre au viol, ou au trafic de drogue, mais aussi aux abus à l’aide sociale. Cela signifie qu’une femme de ménage faisant des heures supplémentaires au noir risque d‘être renvoyée dans son pays, au même titre qu’un violeur…