DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le remontage à la surface des corps des mineurs néo-zélandais sera très long

Vous lisez:

Le remontage à la surface des corps des mineurs néo-zélandais sera très long

Taille du texte Aa Aa

Une nouvelle explosion a eu lieu dans la mine ce matin, la troisième depuis le début de la tragédie, il y a une semaine; tragédie qui a vu vingt-neuf hommes périr bloqués dans une mine de charbon du sud du pays.

Une enquête approfondie a été promise par le gouvernement, et les mineurs en attendent beaucoup :

“Nous devons savoir si il y a eu des échecs de systèmes ou de technologies, déclare ce responsable syndical, ou des fautes de procédure, ou des erreurs humaines, qu’il s’agisse des mineurs ou de la direction”.

Les disparus, âgés de 17 à 62 ans, sont vingt-quatre Néo-Zélandais, deux Australiens, deux Britanniques et un Sud-Africain.

Une seconde explosion mercredi a anéanti tout espoir de les retrouver vivants.

Un fonds de solidarité, de plus d’un million et demi de dollars, a été levé pour les familles de victimes.

John Dow, directeur de la mine :

“Noël arrive, leurs familles sont déjà déchirées par cette tragédie. Nous n’avons pas besoin en plus de problèmes financiers”.

Des messes ont eu lieu dans toute la Nouvelle-Zélande pour les mineurs disparus… Elizabeth II et Benoît XVI, entre autres, ont présenté leurs condoléances à la Nouvelle-Zélande.

Enfin à Auckland, les noms des mineurs ont été projetés sur écran géant lors d’un concert de U2.