DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Villepin rejette tout lien entre les rétrocommissions et l'attentat de Karachi

Vous lisez:

Villepin rejette tout lien entre les rétrocommissions et l'attentat de Karachi

Taille du texte Aa Aa

Dans l’affaire de l’attentat de Karachi, c‘était au tour de Dominique de Villepin d‘être entendu par la justice, en qualité de témoin. L’ex-Premier ministre a passé quatre heures avec le juge Van Ruymbeke, avant de déclarer : “J’ai indiqué au juge Van Ruymbeke qu’il ne pourrait à mon sens avoir de lien entre l’attentat de Karachi et l’arrêt du versement par le président Chirac des commissions”.

L’avocat des victimes a affirmé que Villepin avait pourtant la conviction d’un financement de partis proches d’Edouard Balladur. La justice soupçonne qu’une partie des commissions versées lors des contrats d’‘armement avec le Pakistan soit revenue en France pour financer la campagne d’Edouard Balladur, dont Nicolas Sarkozy était le porte-parole.

Jacques Chirac que l’on voit ici, en 2002, se recueillir devant les 11 victimes françaises de l’attentat de Karachi avait ordonné la révision de ces contrats d’armement en 1995.