DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elections

Vous lisez:

Elections

Taille du texte Aa Aa

Haïti se prépare à des élections présidentielles et législatives ce dimanche… Et alors que le choléra fait rage dans le pays, beaucoup se demandent s’il ne valait pas mieux repousser le scrutin. Des voix mettent en garde depuis plusieurs mois déjà sur la réelle capacité du pays à assurer un scrutin sur et démocratique.

Ce n’est pas seulement la crédibilité du gouvernement qui est en jeu. Alors que la reconstruction commence à peine, les Nations Unies sont également sous pression.

Des millions d’euros ont été dépensés pour assurer le déroulement du scrutin, et veiller à ce que tous les haitiens installés dans des camps temporaires puissent aller voter. Des problèmes de logistique encore aggravés par l‘épidémie de choléra et les violences à l’encontre des casques bleus accusés par de nombreux haitiens d’avoir amené la maladie. Les affrontements entre groupes politiques rivaux sont aussi perturber la campagne.

Néanmoins, l’ONU est convaincu que l’absence d‘élections ferait plus de mal que de bien : “Si nous n’avons pas d‘élections, il y aura un vide du pouvoir politique qui ne fera probablement qu’ aggraver la situation dans le pays” a estimé Vincenzo Pugliese, le représentant de l’ONU.

Des milliers de personnes ayant perdu leurs cartes d’identité dans le séisme du 12 janvier ont dû faire la queue pour retirer la carte d’idenfication leur permettant de voter. Mais l’on redoute des irrégularités massives dans ce pays où sévit la corruption.

Avec des institutions détruites par le séisme, une classe politique déchirée, une société divisée par la misère, beaucoup de haitiens ne semblent pas croire que le nouveau président, quel qu’il soit , pourra reconstruire le pays.