DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Suisse: dehors les "moutons noirs" ?

Vous lisez:

Suisse: dehors les "moutons noirs" ?

Taille du texte Aa Aa

Les Suisses vont se prononcer aujourd’hui par voie de référendum pour le renvoi des étrangers criminels.

Il s’agit d’une initiative de l’Union démocratique du centre, parti de la droite conservatrice, qui qualifie ces étrangers de moutons noirs.

Ses adversaires se heurtent à ce discours:

“Ceux qui menacent notre sécurité, ceux qui nous empêchent de sortir seul le soir dans les rues, nous voulons les expulser”, explique Andreas Glarner, membre de l’UDC.

La Suisse compte 21% d‘étrangers.

Ces dernières années, l’UDC a surfé sur la peur des immigrés et l’insécurité pour devenir la plus grande force politique du pays.

Ce que confirme le porte-parole de cette association pour la défense des migrants, Ivica Petrusic:

“L’insécurité lié à la globalisation, la Suisse qui est confrontée à plus de cultures différentes, cela fait peur aux gens. L’UDC en tire profit depuis plusieurs années déjà.”

Le texte stipule le renvoi automatique des étrangers coupables de vol, viol, trafic de drogue ou encore abus de l’aide sociale. Si la loi est adoptée, ils seraient automatiquement expulsés vers leur pays d’origine après avoir effectué leur peine de prison.

Autre preuve que l’UDC exploite à fond le nationalisme à la limite de la xénophobie, cette campagne sur internet : le lac de Zurich en 2010 version UDC et le lac en 2030… Sans commentaire.