DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Familles et éducation

Vous lisez:

Familles et éducation

Taille du texte Aa Aa

Corée du Sud : la course à la réussite

En Corée du sud, une société ultra compétitive, l’impératif de réussite conduit de plus en plus de familles à inscrire leurs enfants dans des cours du soir privés, les Hagwons.

Ces privés pullulent dans le pays. On en recense pas moins de 25 000 dans la seule ville de Séoul. Mathématiques, anglais et coréen sont les matières phares. Le phénomène est apparu il y a une quinzaine d’années et touche aujourd’hui huit écoliers sur dix.

DOC:

http://www.couleurmonde.com/spip.php?article175

OKEspagne : tous impliqués contre l’absentéisme

A Séville, en Espagne, l‘établissement scolaire «Andalucía» se trouve dans un quartier dit sensible, où 90% des élèves de moins de 12 ans sont d’origine gitane.

Il y a encore deux ans, le taux d’absentéisme scolaire dépassait les 50%, les enseignants étaient fréquemment victimes d’agressions, et les tensions intercommunautaires étaient vives.

Tout a changé avec la création de la “Communauté d’Apprentissage”, une association qui regroupe des familles gitanes, des ONG, des associations professionnelles, des institutions et des bénévoles.

OKJapon : redonner le sourire aux pères

La semaine de 60 heures est monnaie courante au Japon, un pays où le salarié ne compte pas ses heures. Dans les familles, c’est souvent le père qui consacre sa vie à l’entreprise, la mère se chargeant d‘élever les enfants. Quand le père rentre du travail, les enfants sont couchés depuis longtemps. Et le week-end, il est trop fatigué pour s’en occuper.

Tetsuya Ando a trois enfants. Il a quitté son emploi pour fonder Fathering Japan. Cette organisation informe les hommes sur leurs droits, apporte un soutien aux pères célibataires ou tout simplement à ceux qui veulent passer plus de temps avec leurs enfants.

DOC:

http://www.fathering.jp/english/index.html