DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les casques bleus menacent de quitter Haïti après de nouveaux incidents

Vous lisez:

Les casques bleus menacent de quitter Haïti après de nouveaux incidents

Taille du texte Aa Aa

Plusieurs milliers de personnes ont défilé jeudi dans la capitale Port-au-Prince pour réclamer l’annulation des élections. Parmi elles, un groupe de douze candidats à la présidence qui dénoncent des fraudes massives en faveur du candidat du pouvoir Jude Célestin.

Les résultats du 1er tour doivent être proclamés pour le 7 décembre.

Mais un climat de tension règne dans le pays. Et des heurts ont émaillé cette manifestation. Certains habitants s’en sont pris aux casques bleus en les caillassants. L’Onu a prévenu que la volonté populaire exprimée lors du scrutin de dimanche dernier devait prévaloir faute de quoi elle pourrait quitter le pays.

L’un de ces candidats en colère dénonce des faits inacceptables. “Nous pouvons pas avaler ça. Le 28 novembre, il n’y a pas eu d‘élection. Les urnes sont arrivées pleines et certains centres étaient fermés pour que le candidat voulu puisse gagner”.

On a par ailleurs appris que douze personnes ont été lynchées ces derniers jours dans une région du sud-ouest de l‘île où sévit une épidémie de choléra. Cette dernière a déjà fait près de 2000 morts et intervient après le séisme dévastateur du 12 janvier qui avait tué 250 000 personnnes.