DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Continental jugé responsable du crash du Concorde

Vous lisez:

Continental jugé responsable du crash du Concorde

Taille du texte Aa Aa

C’est Continental Airlines qui a été jugé pénalement responsable du crash du Concorde en juillet 2000. Après dix ans donc, le tribunal de Pontoise a décidé que c‘était bien la faute de la compagnie américaine si une lamelle en titane s‘était retrouvée sur la piste au moment du décollage du Concorde et avait crevé un pneu de celui-ci.

Un chaudronnier de Continental a été condamné à quinze mois de prison avec sursis et la compagnie à 200.000 euros d’amende.

Son avocat, Maître Metzner, a annoncé qu’il allait faire appel :

“On a voulu chercher à protéger la France, à rendre une décision au nom du patriotisme et non au titre du droit, on s’est éloigné de la vérité donc de la justice”.

Air France n’est pas condamné et se verra même payer un million de dommages – intérêts par Continental.

Fernand Garnault, avocat de Continental :

“Je dirai que le jugement me paraît complètement conforme, à quelques petits détails près, à ce que Air France a toujours soutenu”.

Les familles des victimes attendaient des condamnations des deux côtés :

Roland Rappaport, avocat de l’une des parties civiles :

“Je ne comprends pas comment on peut considérer qu’un chaudronnier a commis une faute caracterisée en ne prévoyant pas les conséquences de l‘éclatement d’un pneu tandis que le constructeur et l’administration auraient commis une simple négligence”.

L‘éclatement d’un pneu du Concorde avait provoqué l’incendie d’un de ses reéservoirs qui avait provoqué lui-même la chute du supersonique. Le Concorde, qui venait de décoller, s‘était écrasé sur un hotel de Gonesse, tuant quatre personnes à l’intérieur.

113 personnes, au total, sont décédées dans l’accident.