DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sanctions en vue pour la Côte d'Ivoire

Vous lisez:

Sanctions en vue pour la Côte d'Ivoire

Taille du texte Aa Aa

Un pays, deux présidents…et des sanctions qui se profilent pour la Côte d’Ivoire.

Si la Russie, la Chine et l’Angola affichent leurs soutiens à Laurent Gbagbo, l’Union européenne envisage de prendre des sanctions financières contre le pays si la crise n’est pas rapidement résolue.

L’Union africaine essait de jouer la médiation, sans résultat pour l’instant.

Pour Alassane Ouattara, président élu selon la commission électorale indépendante, les choses sont claires:

“La démocratie a fait son choix, je suis le président de la Côte d’Ivoire, et il est important que ce choix soit accepté par tous et que M. Gbagbo démissionne.”

La Banque mondiale aussi attend l’issue de cette élection présidentielle pour annuler ou non la dette extérieure d’un pays divisé, qui atteint 3 milliards de dollars.

Les menaces planent, mais pour l’heure, Laurent Gbagbo les ignorent.

Ce lundi, de jeunes pro-Ouattara sont encore descendus dans les rues d’Abidjan. Le couvre-feu a été prolongé d’une semaine.