DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Lives in transit", dans la peau des déplacés d'Abkhazie

Vous lisez:

"Lives in transit", dans la peau des déplacés d'Abkhazie

Taille du texte Aa Aa

Depuis 1993 et leur expulsion d’Abkhazie, 300 familles ont investi un bâtiment abandonné, un ancien sanatorium dans les environs de Tbilissi en Géorgie.

Deux réalisatrices, la Géorgienne Tamara Jalaghania et la Française Valérie Leon ont décidé de raconter le quotidien de ces femmes et de ces hommes.

Leur documentaire “Lives in transit” est présenté cette semaine dans l’un des plus importants Festival de cinéma du Caucasse, celui de Tbilissi en Géorgie.